Festival et académie pluridisciplinaire, portes ouvertes sur l'innovation, ManiFeste-2015 invite à la traversée d'œuvres-mondes qui s'affranchissent des formats contemporains. Temps sphérique du Requiem de Bernd Alois Zimmermann, immense tableau du XXe siècle fracassé, spirale infinie de Répons de Pierre Boulez, cycles de la chute pour La Métamorphose de Michaël Levinas… Faire l'expérience singulière du temps, c'est vivre l'installation de Daniele Ghisi ou le vaste triptyque orchestral de Philippe Hurel. L'échappée de l'œuvre-monde se joue dans l'alliance entre l'oralité et l'écriture (Fado errático de Stefano Gervasoni), ou entre le spectacle du vivant et la technologie (ateliers In vivo de Christian Rizzo, de Daniel Jeanneteau et de Guy Cassiers). Un manifeste où la musique, art par excellence de la simultanéité, porte la clameur du présent.

Édito

Derniers médias

Article

cristina_branco_6
Musique contemporaine et fado – AFP
14 avril
La création musicale la plus en pointe mais aussi le fado portugais sont à l'honneur du prochain festival "Manifeste" de l'Ircam, le centre fondé par Pierre Boulez près du Centre Pompidou à Paris. Cette année, le festival "Manifeste" voit grand.

video

video_aewt
An Experiment With Time – Bande-annonce
17 avril
Le jeune compositeur et mathématicien italien Daniele Ghisi s’embarque dans cette curieuse machine à dilater le temps. Par le biais d’alias projetés sur les écrans et de bases de données électroniques, cette installation emboîte plusieurs cycles différents

Portrait

Philippe_Hurel_1
PHILIPPE HUREL
17 avril
Après des études au conservatoire et à l'université de Toulouse, puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, Philippe Hurel participe aux travaux de recherche musicale de l'Ircam en 1985-1986 et 1988-1989.
Création : SendesaStudio