dans le cadre du Forum Vertigo
Date(s)
mer 13 juin, 14h30
Lieu
Centre Pompidou Petite salle
Plan d'accès

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Gratuit

14h30 | Table-ronde 1 : Le capharnaüm des traces et des objets

Animation : Jean-Max Colard, chef du service de la Parole, Centre Pompidou
Avec Valérie Beaudouin, enseignante-chercheuse à Télécom ParisTech
Matthieu Bonicel, responsable des éditions et des systèmes d’information, Lafayette Anticipations
Maël Renouard, philosophe, auteur de Fragments d'une mémoire infinie
Denis Teyssou, directeur du Medialab de l’Agence France Presse Medialab

Le numérique interroge sur ce qui témoigne d’une société : que faut-il collectionner et indexer, les objets et leur contexte ? Ou les traces et les usages ? L’ordinaire des conversations ou la production des institutions ? Nous verrons à travers différents exemples, académiques et artistiques, comment les sources changent d’état, passant du livre édité à celui du matériau brut à traiter. De là, les objets qui fondent un savoir à venir sont donc protéiformes, de nature non plus structurelle mais bien hétérodoxes.

16h30 | Table-ronde 2 : Ordre ancien et nouveau désordre dans les collections

Animation : Sophie Bertrand, chef du service Coopération numérique et Gallica, BnF
Avec Florent Aziosmanoff, fondateur du Living Art Lab
Albertine Meunier
, Net artiste
Joachim Montessuis, artiste
Karl Pineau, chercheur au laboratoire Costech, université de Technologie de Compiègne

A partir de ces objets protéiformes, que devient la notion de collection ? Partant d’un univers supposé rangé par l’ordre éditorial et bibliothéconomique, le numérique dérange les logiques structuralistes en saupoudrant des catégories produites par les amateurs, en révélant des structures en réseaux, en imposant des cadres non académiques. C’est une évolution du métier de conservateur du patrimoine mais un usage détourné du patrimoine. Former / déformer / reformer des corpus relève d’un exercice académique mais aussi créateur, où la visualisation devient déterminante pour l’exploration et la représentation des collections.

Photo : Becoming, capture d’écran © Marc Downie (OpenEndedGroup) et Nick Rothwell (Cassiel)